Adrien Valgalier

Adrien Valgalier est doctorant contractuel en études cinématographiques à l'université Paul-Valéry de Montpellier. Sa thèse en cours porte sur la comédie populaire française des années 1960-1970. Ses travaux, présentés dans plusieurs colloques, défendent une vision historique et culturelle des formes cinématographiques. Parallèlement à ses études, il collabore avec le festival de Cannes et mène une activité de critique de cinéma en étant membre du comité de rédaction de La Septième Obsession.

« Y a pas de mai ! » : le désamorçage de Mai 68 dans La Carapate (1978) de Gérard Oury

En France, la mémoire de Mai 68 est loin d'être uniforme. La multiplicité des supports et la diversité des voix qui la racontent n'est pas étrangère à cet éclatement. Chaque anniversaire décennal de l'événement est accompagné d'une pléthore d'écrits qui, entre témoignages, synthèses historiques et ouvrages polémiques, tentent de saisir ce moment majeur de la société française, d'en comprendre la nature et d'en tirer les conséquences. Les passions, les clivages idéologiques et les souvenirs encore vivaces remodèlent sans cesse le profil de l'événement.

Accélération et vitesse : de la célérité dans les arts

image intro.jpg
Pluie, Vapeur et Vitesse  – Le Grand Chemin de Fer de l'Ouest (1844)
J. M. W. Turner

Habiter

« Je n’habitais plus rien. Habiter n’est pas vivre : il y a des logements pour ça. Habiter, c’est trouver, dans l’espace, une zone de coïncidence avec son périmètre mental. Un lieu de commerce avec l’étendue, un point de relâche des lois de la géographie.

S'abonner à RSS - Adrien Valgalier