Elena Mazzoleni

Elena Mazzoleni est maîtresse de conférence en disciplines du spectacle à l’Università degli Studi di Bergamo (Italie). Sa recherche prime les phénomènes de contamination et de migration dramaturgiques, concernant le théâtre populaire des XVIIIe et XIXe siècles. Actuellement elle s’intéresse à la transformation des typologies performatives qui, comme la Commedia dell’Arte et le cirque, ont été exportées de l’Europe aux États-Unis, au Canada et en Australie. Parmi ses publications les plus récentes : Loie Fuller : il fascino della luce (« Elephant&Castle », 2013), Pierrot sur scène. Anthologie de pièces et pantomimes françaises du XIXe siècle (Classiques Garnier, Paris 2015), Georges Méliès: la magia del costume scenico (« Elephant&Castle, 2016), Maurice Sand sulle scene di Nohant. Il rinnovamento della Commedia dell’Arte (Mimesis, Milano 2017), Migrazioni drammaturgiche. I teatri del boulevard du Temple (1759-1862) (Aracne, Roma 2017), Les Vaux-halls parisiens : vers une politique moderne des espaces urbains et spectaculaires (Éditions Universitaires de Dijon, Dijon 2018) et Il circo australiano: il corpo ai confini delle arti performative (« Arti dello Spettacolo - Performing Arts », 2018).

Dramaturgies de la vitesse : des gestes fugitifs d’Yvette Guilbert aux pantomimes convulsives des Hanlon-Lees

Entre la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle, au moment où Eadweard Muybridge expérimente la chronophotographie et Étienne-Jules Marey se consacre aux études sur le mouvement, la culture européenne se montre fascinée par l’imaginaire de la vitesse en tant qu’expression d’énergie et de progrès.

S'abonner à RSS - Elena Mazzoleni